Tous fous?

29/04/2020

J'ai déjà parlé de la norme dans un précédent article. La norme, c'est ce qui caractérise la majorité. C'est un concept mathématique statistique.

Et puis... l'humain a inventé un nouveau mot qui découle de ce concept : la normalité. Et par extension l'anormalité. De ce qui était un simple constat : cette caractéristique n'est pas celle de la majorité, nous avons fait un jugement : cette caractéristique est une erreur, un problème, un défaut, à corriger ou supprimer si possible.

Vous l'avez compris, j'ai horreur de ça. Cela donne lieu à une intolérance, et parfois des violences, inacceptables. Mais ça, je pense que tout le monde est d'accord là-dessus.

Ce n'est pas sur ce point que j'aimerais attirer l'attention aujourd'hui, mais sur un domaine où l'idée de « problème » de l'anormalité est poussée à l'extrême : la santé (et plus particulièrement la santé mentale).

Je ne suis pas médecin, et n'ai aucune connaissance scientifique sur le sujet. Mais une interview que j'ai vue il y a quelques années m'a interpelée et m'a fait cogiter (https://www.youtube.com/watch?v=LnT3Q-Tk3N0). A partir de quand une différence physiologique et/ou psychologique est elle considérée comme une maladie, un problème à traiter ? Parfois trop tôt je pense.

Il me semble logique de dire que cette différence devient un problème si elle cause une souffrance (à soi-même ou à autrui) ou un danger (encore une fois, pour soi-même ou pour les autres). Une façon différente de fonctionner, d'appréhender le monde, n'est pas un problème en soi, si les conséquences du comportement induit ne sont néfastes pour personne !

Et puis, finalement, qu'est-ce qui est la norme dans le corps humain ? La médecine a beau être une science, nous sommes tous uniques, et nos corps fonctionnent différemment ! Il y a des taux moyens de ceci ou de cela... Et si tes taux ne sont pas dans la moyenne, tu n'es pas en bonne santé... ou peut-être que si ! et que ton corps fonctionne comme ça.

Et en termes de santé mentale, c'est quoi la norme ? Qui la définit ? J'ai tendance à penser que de ce point de vue-là, personne n'est sain. On a tous un pêt' au casque, et on fait avec. Où est la limite ?

PS : si tu veux montrer ton pêt' au casque personnel, le célébrer, et célébrer celui des autres, tu peux venir le faire dans ce groupe magnifique : https://www.facebook.com/groups/2522073831439189/?epa=SEARCH_BOX