La dictature de l'extraversion

Si vous êtes introverti, vous avez sans doute entendu toute votre vie des phrases du genre « Tu devrais corriger ça, tu devrais être plus extraverti ». Ma réponse est non. NON. L'introversion n'est pas une anomalie ou un défaut à corriger. Et je ne changerai pas pour une entreprise (ou autre, mais avouons-le, ce genre de « conseils » se rapporte souvent au monde du travail).

On nous demande de changer pour correspondre aux codes actuels de la société. Et pour cela on nous fait peur : « c'est comme ça que ça se passe dans le monde du travail. Pour s'intégrer dans une entreprise tu vas devoir te faire violence et être plus extraverti(e). C'est à toi de t'adapter. » Même les offres d'emploi sont maintenant rédigées de façon à trouver des candidats extravertis. On recherche toujours le même type de profil.

Personnellement je pense qu'une entreprise où tout le monde à la même personnalité doit être bien triste. Et puis je trouve que ça tourne quand même mine de rien vers la discrimination cette histoire.

Pourtant le concept de base est bien : se servir du concept d'intelligence émotionnelle pour améliorer les rapports humains dans les entreprises.

L'intelligence émotionnelle c'est quoi ? C'est la capacité à reconnaître et à gérer ses émotions et celles des autres. Les deux piliers majeurs (selon moi) sont la connaissance de soi et la communication. Mais il y a plein d'outils pour améliorer son intelligence émotionnelle. Certains en ont fait des livres.

Lors de ma première année d'étude, on nous a fait passer des tests de personnalité. Bien entendu, l'introversion est clairement ressortie pour moi. Et ensuite, on nous a donné selon nos résultats des livres à lire. J'ai donc hérité d'un livre sur l'intelligence émotionnelle. Autant vous dire que j'ai détesté cette lecture. Et pourtant le sujet de base est intéressant. Mais je vous spoile, voici le résumé du livre : dans une entreprise on est amené à travailler en équipe. Pour travailler en équipe il faut faire preuve d'intelligence émotionnelle. Jusque-là ça va je suis plutôt d'accord. Attendez la suite. L'intelligence émotionnelle, en gros, c'est ça : être extraverti. Et d'autres traits de personnalité que j'ai oublié car c'est surtout celui-ci qui m'a marquée. Vous sentez l'énervement monter ? Moi aussi. En gros ce livre dresse un portrait-robot psychologique de la personne intelligente émotionnellement. Et si tu n'es pas comme ça, eh bah change, qu'est-ce que tu attends, c'est pourtant simple !

Et cette croyance est tellement répandue ! Il faut être extraverti pour réussir dans cette société. Encore une fois, non !

Et je me permets de clarifier certains points quant à l'introversion pour les gens - nombreux - qui restent persuadés que c'est un manque de confiance en soi ou une sorte de repli, de dédain des mondanités et des futilités, parfois même lié à une sorte de dépression. Oui les gens, on peut être introverti et avoir confiance en soi ! Oui les gens, on peut être introverti et être heureux. Oui, on peut être introverti et aimer les gens, et être ouvert.

Personnellement je considère mon introversion comme une richesse. Grâce à elle je suis à l'écoute, des autres autant que de moi-même. Je me connais extrêmement bien, et écouter les autres me permet de comprendre le monde d'une façon qui me semble impossible à atteindre par d'autres moyens.

Donc je suis fière d'être introvertie, et je ne changerai sous aucun prétexte.