"C'est pas moi, c'est les autres"

« Moi je ne suis pas comme ça. » « Arrêtez de nous mettre tous dans le même panier. »

Ce sont des phrases que j'ai beaucoup entendues. Peut-être que vous vous doutez de quoi je parle.

J'ai vu ou entendu ces phrases dans deux contextes : le féminisme (et la luute contre l'homophobie car pour moi les deux sont étroitement liés) et la lutte contre le racisme. Les hommes qui ne se considèrent pas comme sexistes, ou les personnes blanches qui ne se considèrent pas comme racistes se sentent agressés, accusés à tort. Alors ils se défendent, crient haut et fort qu'ils/elles ne sont pas sexistes ni racistes, en toute bonne foi, voire rejettent la cause.

Et je peux comprendre ce sentiment. Ce n'est jamais agréable d'être accusé de quelque chose, surtout si on fait de son mieux. Je peux comprendre. Mais ne pas écouter c'est un problème.

C'EST UN GROS PROBLEME !!!

Perce que si il y a révolte, c'est qu'il y a problème. Point. L'être humain ne va pas aller se révolter et crier sa colère juste pour le plaisir. Et si tu ne vois pas le problème, ce n'est pas parce qu'il n'existe pas, mais parce que tu n'y as jamais été confronté frontalement ou que tu as choisi de fermer les yeux.

Continuer à fermer les yeux, ce n'est pas une solution acceptable.

Que les choses soient claires. Nous vivons dans une société profondément sexiste et homophobe. Nous vivons dans une société profondément raciste. Et même si on ne croit pas nous-même à ces paradigmes, nous sommes imprégnés de tout ce qui découle de ces idéologies. Se défaire de ces conditionnements est un effort d'auto-observation, d'observation du monde, et de recherches. Il faut s'éduquer sur ces sujets. Et c'est inconfortable. Moi-même, j'ai beau être profondément anti-raciste, être consciente et convaincue de la nécessité de s'éduquer, je n'ai jamais lu un livre sur le sujet. Et j'ai beau avoir décidé de m'y mettre après le drame de la mort de George Floyd, je n'ai encore rien fait. Mais je m'engage à le faire, car c'est primordial pour moi. C'est de l'honnêteté de regarder la vérité en face : notre société a un problème, et tant que je ne me serai pas éduquée et remise en question, je ferai partie de ce problème.

Donc bien sûr, si tu n'es pas raciste, sexiste, homophobe, tu n'es pas coupable des agissements de ceux qui le font. Mais tu es témoin et tu peux choisir d'être un témoin passif ou un témoin actif. Il en va de ta responsabilité. Tu n'es pas coupable, mais tu es responsable de tes choix et tu peux choisir de te déconditionner du racisme, du sexisme, de l'homophobie résiduels. Et tu verras ça fait un bien fou !