LOUISE


Être Louise, c'est être multipassionnée, se poser beaucoup de questions, se perdre dans des réflexions existentielles, adorer voyager, découvrir le monde, parler différentes langues, rencontrer des personnes et échanger... et rester bien confortablement dans sa tanière d'introvertie!


Être Louise, c'est se poser mille questions mais avoir la flemme d'y répondre dès que ça devient un peu complexe. C'est être conscient qu'il n'y a pas de tout blanc ou tout noir, voir toutes les nuances et les contradictions, mais se laisser emporter et rêver par les histoires, les chansons et les sentiments extrêmes.

Être Louise, c'est être amoureuse des livres mais ne pas lire tant que ça. En avoir une cinquantaine à la maison mais en ramener 5 dès qu'elle entre dans une librairie parce qu'elle aura passé 1h à regarder tous les livres qui ont une belle couverture ou un titre inspirant.

Être Louise, c'est se demander beaucoup trop souvent si les autres pensent du mal d'elle, mais laisser quand même son ego la faire se sentir "spéciale" parce que ça fait du bien.

Être Louise, c'est clamer haut et fort qu'on déteste le sport mais marcher / danser / faire de la self-defense 3 fois par semaine.

Être Louise, c'est mettre toutes ses discussions en silencieux parce qu'elle ne supporte pas les gens plus de 15 minutes parfois.

Être Louise, c'est savoir à peine faire des pâtes. C'est avoir envie de cuisiner quand elle voit des recettes, mais ne jamais le faire. C'est manger des chips et des tuc à n'importe quelle heure.

Être Louise c'est tout procrastiner, même faire les courses, jusqu'à ce qu'il n'y ait presque plus rien dans le frigo, et sortir faire les courses parce qu'elle a oublié que c'est férié.

Être Louise c'est se perdre dans le quartier dans lequel on habite depuis 16 ans.

Être Louise c'est avoir une putain de rage contre la société et contre les hommes. Mais avoir de la tendresse et défendre ceux qui l'ont abusée.

Être Louise c'est être tellement idéaliste que la simple idée qu'une poussière va se reposer sur le sol une fois lavé lui donnait un grand désespoir quand elle était petite.

Être Louise c'est collectionner tout et n'importe quoi, remarquer qu'on s'attache trop aux objets, décider de faire une expérience en essayant de s'attacher à un coton-tige, se faire du mal en réussissant à s'y attacher, et s'en souvenir 20 ans après.

Être Louise, c'est sentir la lionne en elle qui se réveille, mais ne pas l'exprimer parce que si elle la laisse sortir il faudrait tout lâcher et elle a peur de sa propre colère.

Être Louise, c'est écouter des vidéos et des chansons en allemand juste pour le plaisir d'entendre cette langue, et c'est parler en allemand dans sa tête. C'est apprendre le russe. C'est regarder des séries en espagnol. Et c'est vouloir apprendre aussi l'arabe, l'italien, le turc, l'amharique, le hindi et le tchèque dans une seule vie.

Être Louise, c'est rêver de traverser le Sahara avec les nomades mais avoir la trouille d'être trop faible pour supporter les conditions physiques.

Être Louise c'est être parfois incapable d'identifier ses émotions et sentiments mais pleurer déjà devant les pubs au cinéma.

Être Louise, c'est avoir peur de tout, mais n'avoir aucun instinct de survie. C'est être incapable de grimper à un arbre, mais vouloir descendre dans une galerie à peine plus large qu'un homme qui menace de s'effondrer dans une mine artisanale ou les enfants ont les mains dans le mercure au Burkina Faso et réaliser que c'est dangereux juste parce que les autres refusent.

Être Louise, c'est vouloir protéger tout le monde.

Être Louise, c'est s'imaginer dans tous les films et toutes les séries qu'elle aime (surtout si il y a des beaux mecs ;) mais chut!).

Être Louise, c'est réclamer de la tarte aux épinards à sa mère dès qu'elle est chez ses parents.

Être Louise, c'est faire tous les tests de personnalité qu'elle peut trouver, rager quand elle trouve que le résultat ne correspond pas, même si c'est le test le moins sérieux au monde. C'est galérer à répondre quand on lui demande quelle saison ou quel élément elle est.

Être Louise c'est s'identifier à une louve. Et une girafe. Et aussi pourquoi pas un serpent, un héron, une lionne ou un rouge-gorge.

Être Louise, c'est être un peu timide, pas très confiante, diplomate, discrète et s'entendre dire ou sous-entendre qu'on est "fragile". Et rager parce que c'est pas vrai (enfin je crois).

Être Louise c'est être toujours en avance (très en avance!), puis partir en erasmus en Allemagne. Et être toujours en retard après ça.

Être Louise ça veut dire avoir peur de plonger et nager extrêmement mal mais adorer l'eau au point de ne pas pouvoir résister à tremper ses pieds dès qu'elle passe près d'une rivière.

Être Louise c'est être une fan d'Harry Potter et se revendiquer haut et fort serpentard parce que selon le test c'est sa maison, mais être consciente qu'elle ressemble plus à une serdaigle.

Être Louise c'est adorer danser et le faire dès qu'elle peut (sous la douche, dans son lit...).

Être Louise, c'est rester des jours chez soi sans sortir, même quand c'est pas le confinement.

Être Louise, c'est avoir envie de découvrir tous les pays du monde.

Être Louise, c'est essayer tous les travaux manuels possibles... et ne pas être très douée à ça.

Être Louise, c'est être hyper bordélique.

Être Louise, c'est être admirative de sa petite soeur qui gère sa vie et avait plus de style qu'elle déjà à l'école primaire.

Être Louise c'est ne jamais tenir ses bonnes résolutions.

Être Louise c'est ne pas avoir confiance mais aimer se faire remarquer quand même.

Être Louise, c'est adoooorer faire de la balançoire. C'est aussi rêver la nuit que Tintin et le capitaine Haddock font un concours de balançoire gonflable géante dans la montagne.

Être Louise, c'est être parfois super frileuse quand tout le monde a chaud, ou avoir chaud quand tout le monde a froid.

Être Louise, c'est s'assoir comme une poule et tenir comme ça des heures en faisant un puzzle.

Être Louise, c'est procrastiner même le fait de dormir.

Être Louise, c'est être super naïve. C'est avoir cru à la petite souris jusqu'à l'âge de 10 ans.

Être Louise, c'est être tellement têtue que quand un objet ne marche pas elle rentre dans un concours de "qui aura le dernier mot" avec lui.

Être Louise c'est détester le rose et les trucs gnangnans mais imaginer de grandes histoires d'amour romantique entre les personnages de livres, de films ou de séries.

Être Louise, c'est adorer les animaux, sauf les moustiques. C'est trouver les arraignées mignonnes la moitié du temps et en avoir peur l'autre moitié.

Être Louise, c'est tirer la langue et gribouiller sur les feuilles de mes amis comme si on avait 5 ans.

Être Louise c'est s''extasier sur les petites choses de la nature et les prendre en photo.

Être Louise c'est écouter toutes les sortes de musique et passer en 5 minutes du classique au rap.

Être Louise c'est ne pas trop aimer la bière mais en boire quand même car ça lui rappelle erasmus.

Être Louise c'est être distraite et mettre ses habits à l'envers.

Être Louise, c'est communiquer uniquement par gifs de Loki, Britney Spears et Dr House avec un ami.

Être Louise c'est avoir plein de rouges à lèvres et de boucles d'oreilles mais oublier de se maquiller et de mettre des bijoux 99% du temps.

Être Louise c'est vouloir être plus vulnérable et authentique avec le monde extérieur. Parce que c'est ça son projet. C'est des rencontres. Et c'est ça la vie aussi.

Alors être Louise c'est faire l'exercice de c'est quoi être moi? C'est ressentir la puissance de ça. C'est être infiniment touchée par les textes de ses amies qui l'ont fait aussi. C'est les trouver incroyables et se sentir chanceuse de les connaître. Et c'est se reconnaître aussi dans leur partage. Parce qu'en fait on partage tous tellement plus qu'on croit!

Être Louise c'est décider avec elles qu'on va partager ça publiquement et encourager les autres à le faire et lancer une révolution de partage et d'authenticité. C'est avoir tellement hâte de lancer ça que ça annihile toutes les peurs.

Être Louise c'est être pas douée de la technologie et des réseaux et galérer une demi-heure à poster son texte sur instagram. Mais persévérer parce que faut le lancer ce mouvement!

Être Louise c'est être super touchée des retours, mais déçue qu'il n'y en ait pas plus, que personne ne se lance. En même temps ça s'écrit pas en 30s un texte aussi long. Être Louise c'est être trop impatiente.

Être Louise c'est être patiente pour les petites choses du quotidien. Attendre ça permet d'observer. Mais pas DU TOUT patiente lorsqu'il s'agit de la vie et de ses projets! Mais bon c'est procrastiner quand même.

Être Louise c'est ne pas oser faire grand chose et rêver parfois de se laisser porter, guider par des rails et ne rien avoir à faire ou décider, parce que la vie c'est trop compliqué et elle a parfois l'impression de venir d'un autre monde tellement elle a l'impression de patauger et d'être inadaptée.

Être Louise c'est avoir tendance à toujours voir le bon côté chez les gens. Mais des fois décider qu'elle a la flemme, et que c'est bien plus simple de juger / mépriser / détester cette personne. C'est être rancunière aussi, et avoir du mal à pardonner.

Être Louise c'est être fascinée par les contradictions dans sa tête, essayer de les résoudre et se dire que c'est marrant de défendre des camps opposés comme ça. Et que un jour elle essaiera de monter une plaidoirie pour quelque chose en quoi elle ne croit pas. Juste pour le fun.

Être Louise c'est avoir une imagination sans limite. Savoir depuis toute petite que son talent c'est rêver. Et vouloir depuis devenir écrivain pour faire rêver à son tour.

Être Louise c'est détester le mot raisonnable.

Être Louise c'est avoir une mémoire auditive qui lui fait fredonner des chansons pour enfants sans raison.

Être Louise c'est vouloir toujours être meilleure, évoluer, mais en oublier de voir la beauté et apprécier ce qu'elle est actuellement.

Être Louise c'est être hypersensible mais s'être coupée de ses émotions pendant trop longtemps. Tenter de s'y reconnecter par tous les moyens. Être désespérée par le chemin à parcourir. Ne pas remarquer qu'en fait c'est déjà là. Et c'est parfois ne pas vouloir continuer à chercher car les montagnes russes émotionnelles c'est pas cool parfois!

Être Louise c'est être la meuf bizarre qui s'asseyait toute seule dans un coin de la cour ou dans la salle des casiers pour redessiner les tableaux de son livre d'histoire dans son cahier de brouillon.

Être Louise c'est stresser pour un rien dans des situations on attend quelque chose d'elle dans un contexte professionnel (même si c'est juste écrire un mail).

Être Louise c'est se dire qu'on est super courageuse quand même des fois!

Être Louise c'est se sentir parfois coupable de ne pas réussir à se connecter à la souffrance actuelle du monde et de se sentir bien dans son confinement en bonne introvertie extrême.

Être Louise c'est être tellement introvertie qu'elle oublie de contacter ses proches régulièrement.

Être Louise c'est vouloir se maquiller en l'espace pour Halloween pour être originale et échouer lamentablement.

Être Louise c'est décider de faire une partie 2 plus vulnérable parce c'est trop puissant cet exercice et elle veut être courageuse pour encourager les autres à le faire.

Être Louise, c'est répondre "ça va" par automatisme quand on lui pose la question. C'est ne pas dire quand ça va pas pour ne pas inquiéter.

Être Louise c'est décider de ne plus accepter qu'on lui dise d'être plus extravertie.

Être Louise c'est vouloir tout découvrir, tout ressentir, tout expérimenter.

Être Louise, c'est faire des conversations avec d'autres personnes dans sa tête. C'est parfois être tellement absorbée par ces conversation qu'elle sert un verre d'eau à son interlocuteur. C'est flipper en s'en rendant compte et se traiter de folle.

Être Louise c'est bien aimer quand on lui dit qu'elle est folle parce qu'elle n'aime pas trop l'ordinaire.

Être Louise, c'est être totalement ignare et démunie face aux codes sociaux et aux choses implicites dans les conversations.

Être Louise c'est utiliser le mot ignare parce que ça lui est venu comme ça et qu'elle en trouve pas d'autre, même si personne n'utilise ce mot dans la vie de tous les jours.

Être Louise, c'est se lancer à fond dans ce mouvement et dans sa vieeee et son êêêtre et faire bouger tellement l'énergie en elle qu'elle tombe à moitié malade, et continuer parce que ça lui donne trop de joie et qu'elle sait que c'est la voie... Et donc oublier de réviser ses partiels...

Être Louise, c'est être profondément pacifiste et non violente mais tuer des gens dans sa tête.

Être Louise, c'est être accro aux changements soudains de perspective, aux moments où le cerveau prend conscience d'une autre réalité qui lui était jusqu'à lors cachée. Et c'est s'amuser à le faire consciemment dans le monde physique en observant le même objet avec un oeil, puis l'autre, puis le premier (est-ce que je suis la seule à arriver à le faire sans fermer un oeil?).

Être Louise, c'est aller à la plage au bord de la mer baltique, vouloir marcher dans l'eau, le faire, juste à la limite où les vagues amènent un centimètre d'eau qui caresse les petons. Se sentir vivifiée par le froid. Avoir mal au bout de quelques secondes parce qu'elle est vraiment glacée. Mais continuer jusqu'à ce que ça devienne vraiment trop dur. Revenir avec les autres sur la serviette. Et puis y retourner parce qu'elle ne peut pas s'en empêcher!

https://www.facebook.com/Louve-voyage-100112124832812/

https://www.facebook.com/groups/2501216116671898/?source_id=100112124832812

Instagram: Louvevoyage